GLOSSAIRE

La signification des KANJI japonais

 

SEN-CHA 煎茶:

 

煎(sen)signifie faire une décoction de plantes donc on l’appelle煎茶 (Sen-cha)car il infuse les ingrédients utiles des feuilles de thé.
De la même manière que la décoction d'herbes médicinales qui était l’ancienne méthode des soins médicaux, les Japonais connaissaient les bienfaits du thé vert bien avant que la preuve scientifique des temps modernes n'ait été démontrée.
 

 HOJI-CHA 焙じ茶:

 

"焙じる (Hoji)" signifie torréfier. Autrement dit, 焙じ茶 (Hoji-cha) signifie le thé vert torréfié. La fermentation s’arrête en chauffant les feuilles de thé, mais l'ingrédient utile qu’est la catéchine ne disparaît pas et laisse un parfum odorant.
 

 


MOTTAINAI

 

Mottainai est un terme d'origine japonaise qui a été utilisé par des écologistes. Le terme transmet en japonais un sentiment de regret sur le gaspillage. L'exclamation "Mottainai!" peut se traduire comme "Quel gâchis!" Les écologistes japonais ont utilisé ce terme pour encourager les gens "à réduire, réutiliser et recycler".
 

CHA-GARA 茶殻:

 

茶殻 (reste de thé) se réfère aux feuilles de thé après infusion.
Les restes de thé vert ont plusieurs avantages MOTTAINAI et peuvent être réutilisables.

Premièrement, il est possible d'utiliser les restes de feuilles de thé comme ingrédients alimentaires.
Par exemple, en vermicelles, tempura, avec du riz cuit et en pâtisserie.
Dans un deuxième temps, ils peuvent être également utilisés comme parfum pour le contenu des oreillers, en additifs de bain et en sachets parfumés.
Enfin, les restes de thé vert peuvent servir de déodorant et être utilisés contre l'odeur de poisson ou comme désodorisant pour réfrigérateurs.